Que peut-on faire avec 500 Fcfa dans les pays d’Afrique francophone ?

500 Fcfa, somme qui peut être insignifiante dans un pays développé (équivalent à 0.76€ et à  0.94 USD), peut s’avérer très utile dans certains pays africains. Découvrez ce qu’on peut faire avec la somme de 500 Fcfa dans certains  pays d’Afrique francophone.

  • Au Sénégal, avec 500 Fcfa, on peut prendre le bus aller-retour sur une longue distance, ou un taxi sur une courte distance. On peut s’acheter des vêtements pour enfants ou adultes à la friperie, 1 kg de pomme de terre, de riz, de yaboye ( poisson) ou de tomates fraîches, 1 paquet de pâtes, des fruits en détail, un savon de toilette, coiffer un petit garçon, s’offrir une bouteille de jus naturel ou du café, se faire livrer une commande à domicile.
  • Au Cameroun, on peut s’offrir un plat de purée d’avocat, un plat d’œufs avec des pâtes, un poisson braisé, prendre le taxi, s’acheter des fruits. 500 Fcfa sert même de ration quotidienne aux familles les plus démunies. Ils peuvent s’acheter du macabo, de l’igname ou de la patate, acheter des légumes pour le repas d’une famille nombreuse, s’offrir une bière ou un repas dans des gargotes, s’acheter des vêtements ou une paire de chaussures à la friperie,  un paquet de mèche, se faire tresser, un petit-déjeuner copieux, s’offrir des brochettes, du maïs frais, de la farine de maïs, s’inscrire à la bibliothèque en campagne.
  • Au Bénin, on peut s’acheter un plat  dans les gargotes, prendre un taxi-moto, acheter un plat d’haricots et d’igname ou une part d’alloco, s’offrir un t-shirt à la friperie, un éventail fabriqué localement, et avec moins de 500 Fcfa, on peut même s’offrir une visite au centre de séchage de fruits tropicaux.
  • En Côte d’Ivoire, on peut s’offrir un plat de Garba (athiéké, poisson), une bouteille de jus naturels, de l’aloco, une bouteille de bière, 1,5 L d’eau minérale,  1kg de farine pâtissière, 1L de gasoil, du vin de palme, 1 kg de riz, se faire tatouer les sourcils et même se faire placer des ongles.

 

  • Au Togo, avec 500 Fcfa, on peut s’offrir  un tas de fruits frais, faire imprimer une photo, acheter de l’eau potable pour la maison, faire une épargne de 500 Fcfa dans un établissement de micro-finance, s’acheter du pétrole chez les commerçants détaillants, s’offrir des boucles d’oreilles et payer son transport.

Dans la plupart des pays d’Afrique Francophone, avec 500 Fcfa, on peut s’acheter un plat complet, payer son transport et même se faire faire belle ou beau. Et il y a même de foyers qui réussissent à vivre avec 500 Fcfa par jour. Et vous, que pouvez-vous faire avec 500 Fcfa dans vos pays ?

Comment développer votre réseau pour trouver un emploi ?

Futur jeune diplômé ou en recherche d’emploi, vous avez envoyé des dizaines d’e-mails restés sans réponse, essuyé des dizaines de refus ? L’angoisse se fait sentir et vous commencez à vous demander désespérément si quelqu’un voudra bien vous embaucher un jour… Mais saviez-vous que 70% d’entre vous trouvent un travail grâce à leur réseau ? Pas de panique, je vous explique comment l’utiliser pour dénicher le job qui vous fait rêver : simple et efficace !

Avant de vous en dire plus, mettons les choses au clair. Qui dit réseau, dit piston, dit « je ne suis pas embauché(e) réellement pour mes capacités » ou « j’ai triché ». Non ! Quand on parle ici d’utiliser votre réseau, il s’agit de mobiliser des ressources afin de trouver le bon contact, au moment opportun, qui vous servira de tremplin pour accéder au poste qui vous correspond le mieux.

« Je vais aller networker un peu avec des Alumni ». Que vous ayez ou non déjà entendu cette phrase, il va falloir vous l’approprier ! Le networking ou réseautage est l’art de construire un réseau de relations essentiellement professionnelles, généralement lors de rencontres réelles ou virtuelles, formelles ou informelles. Plus spécifiquement, le réseau des «Alumni» désigne, quant à lui, l’ensemble des anciens étudiants de votre école/université. Il en existe généralement dans les écoles de commerce et d’ingénieurs mais de plus en plus également dans les universités et autres établissements.

Mais pourquoi utiliser son réseau, et particulièrement son réseau Alumni ?

  1. 80% des offres d’emploi ne sont pas diffusées publiquement et il est souvent moins contraignant pour un recruteur de mobiliser son réseau et le bouche-à-oreille pour trouver rapidement des candidats. Il paraît que les personnes ayant été recommandées au préalable sont embauchées 55% plus rapidement que celles qui sont passées par une candidature traditionnelle sur un site.
  2. On ne va pas se mentir, les anciens d’une école sont toujours (secrètement ou non) enthousiastes de partager leurs expériences et de prendre sous leurs ailes un petit nouveau de la vie active. Vous êtes passés par les mêmes professeurs, les mêmes bancs, les mêmes fréquentations, les mêmes moments de dégustations de “ATAYA”(Thé à la Sénégalaise)… Avant même de vous connaître, vous avez déjà des points en commun et ça ne peut que jouer en votre faveur ! Bien entendu, l’efficacité d’un réseau alumni est aléatoire selon les écoles et dépend à la fois du nombre d’élèves qu’il inclut et du budget qui lui est consacré.

Graduation

Et maintenant, comment développer son réseau efficacement ?

Vous voilà convaincu(e) des bienfaits de ne pas se lancer seul(e) dans la jungle de l’emploi ! Vous trouverez ci-dessous quelques recommandations générales ainsi que des conseils spécial LinkedIn et spécial Networking.

4 maître-mots à retenir :

  • Proactivité : Personne n’a jamais vu un recruteur cogner à la porte de sa maison pour lui proposer un emploi. Il s’agit non seulement de s’y prendre tôt mais de s’activer et de persévérer.
  • Audace : Osez la discussion en face à face ou au téléphone, largement plus efficace qu’un mail. Mais soyez audacieux intelligemment : il ne s’agit pas de contacter les PDG de toutes les boîtes qui vous intéressent mais le contact le plus opérationnel qui saura vous aider efficacement.
  • Réputation : Et surtout « e-reputation ». C’est peut-être le moment de faire un petit nettoyage sur votre compte Facebook et de faire une recherche Google sur votre nom pour soigner votre image.
  • Expertise : D’accord, vous n’avez peut-être pas beaucoup d’expérience mais vous connaissez votre domaine : montrez-le. Pensez à mettre à jour vos profils sur les réseaux sociaux avec des informations pertinentes sur vos compétences. Continuez également à suivre l’actualité de votre secteur de prédilection.

6 démarches à adopter :

1)  Mobiliser votre entourage : Sans pour autant que l’on vous fasse de la publicité au marché, il est toujours utile que votre entourage soit en alerte et prêt à vous recommander. Pensez à glaner des informations auprès d’autres étudiants qui ont déjà déniché un emploi. Vous pouvez également solliciter certains professeurs avec qui vous auriez tissé des liens de confiance.

2)  Rejoindre le groupe Alumni de votre école sur les réseaux sociaux : Il est fort probable que votre réseau Alumni soit répertorié sur LinkedIn par exemple, intégrez-le sans tarder afin de commencer une recherche plus ciblée (voir ci-dessous).

3)  Choisir les bons réseaux sociaux : Au-delà de LinkedIn, il existe de nombreux réseaux spécialisés dans la recherche d’emploi.

4)  Assister aux événements de votre école : Conférences et workshops sont d’excellentes opportunités d’apprendre mais aussi de rencontrer les bonnes personnes. Profitez-en pour y participer en tant qu’organisateur. Ce sera une excellente opportunité de côtoyer et d’échanger directement avec les intervenants.

5)  Assister aux événements/afterwork networking : Qu’ils soient organisés par votre école avec des alumni ou hors cadre scolaire, ce sont des mines d’or pour booster votre recherche d’emploi comme votre motivation !

6)  Assister aux salons professionnels d’entreprises : Ici les recruteurs vous sont amenés sur un plateau, ou quasiment ! Participez aux job-dating ou speed-networking qui vous permettent de présenter vos motivations aux entreprises et de nouer un premier contact.

Réunion

Utiliser LinkedIn (avec ou sans Premium) pour développer son réseau professionnel

  • Actualisez votre profil afin qu’il reflète vos expériences les plus pertinentes. Choisissez également une photo professionnelle ainsi qu’un titre accrocheur et spécifique (on oublie “Étudiant fraîchement diplômé recherche un emploi”).
  • Faites une pré-recherche ciblée : Ciblez dès le départ les profils les plus pertinents pour vous (par localisation, secteur d’intérêt, entreprise etc..). Gardez en tête qu’un alumni travaillant dans l’entreprise de vos rêves est une porte d’entrée même s’il ne remplit pas actuellement la fonction de vos rêves !
  • Organisez un rendez-vous informel : Une fois les profils sélectionnés, envoyez à chacun un InMail bref et personnalisé exprimant votre intérêt pour son parcours et votre souhait de le rencontrer. Attention il s’agit de mettre un pied dans la porte, pas de l’enfoncer en demandant immédiatement d’être embauché !
  • Préparez le rendez-vous (téléphone ou face à face) : ficelez votre pitch et vos questions, et stalker la personne ! C’est-à-dire, renseignez-vous le plus possible sur son poste, l’entreprise dans laquelle elle travaille, ses éventuelles publications, derniers articles partagés etc.
  • Soyez professionnel, ouvert et flexible le jour J : Intéressez-vous par exemple à son parcours : sa formation, les principaux challenges rencontrés, les avantages et les difficultés liés à son poste actuel etc. Vous pouvez ensuite lui demander des conseils sur les meilleurs moyens d’entrer dans ce secteur, les erreurs à ne pas commettre … Enfin il est possible de terminer en lui demandant de vous orienter vers des personnes qu’il/elle juge pertinente pour vous.
  • Gardez contact : Bien entendu, n’oubliez pas de les remercier après votre rencontre. Et n’hésitez pas à raviver le contact, régulièrement, que ce soit pour mentionner un fait d’actualité dont vous aviez discuté ou donner votre avis sur le livre qui vous a été conseillé etc. Gardez en tête également qu’un réseau se développe selon le principe de réciprocité ! Proposez donc des mises en contact ou des recommandations à votre tour.

N’oubliez pas, quelques minutes par jour ou non dans les réseaux sociaux, la constance et la régularité sont vos meilleurs amis dans le marathon pour l’emploi. Ne vous cantonnez pas à une seule personne, prenez contact avec plusieurs alumnis ou autres professionnels.

Linkedin

Réseauter à un événement professionnel

Gérer son réseau en ligne augmente les chances d’être recruté(e), et le gérer en plus en face à face permet de les doubler ! Voici quelques conseils additionnels pour ceux qui ont du mal à networker :

  • Préparez-vous, préparez l’événement : Ici également la préparation constitue déjà à elle seule une étape majeure du networking à ne pas négliger. Une fois votre événement/salon/soirée choisi(e), prenez connaissance de ses intervenants et de ceux qui vous intéressent. Rassemblez ensuite le maximum d’informations sur ces derniers, leur entreprise ainsi que sur leur secteur d’activité. Cela vous permettra ensuite d’avoir en tête des questions “intéressantes” à leur poser. Comme mentionné précédemment, soyez prêt(e) à leur délivrer votre pitch de présentation ainsi qu’à exprimer clairement votre secteur de prédilection, vos atouts, vos objectifs et ce que vous recherchez, le tout de manière subtile et diplomatique (“J’adore votre entreprise, je suis justement excellent en marketing, souhaitez-vous me prendre en CDI?” est une approche qui a a priori peu de chances de faire son effet).
  • Soyez un peu en avance le jour J afin de repérer vos interlocuteurs clés et d’avoir le temps de les aborder en tête à tête. Donnez votre carte de visite ou autres informations si nécessaire (il ne s’agit pas de distribuer votre CV comme un flyer). Restez un peu après la fin de l’événement : qui sait, ceux qui s’attardent seront probablement les plus déterminés à vous aider, voire à vous inviter à d’autres événements !
  • Gardez contact : Petit email ou InMail de follow-up en leur rappelant qui vous êtes et les remerciant.

Les secrets d’un profil Linkedin au top

Il ne s’agit pas seulement d’ouvrir un compte mais de vous présenter sous votre meilleur jour. Cela ne s’improvise pas et demande du temps et un certains nombre d’informations. Pour un profil Linkedin qui est au top et qui capte l’attention voici quelques petits secrets.

Une photo de profil

 

Comme tout autre réseau social, la photo de profil est importante. Vos contacts doivent pouvoir vous identifier et mettre un visage sur votre profil facilement. Attention cependant à la photo que vous choisissez. Nous ne sommes pas sur Facebook ou Instagram donc exit les photos de vacances ou les selfies avec bouche de canard ou trop sexy. Votre photo doit être professionnelle avec une expression reflétant sympathie, professionnalisme et confiance et votre profil sera plus crédible et pourrait générer plus de 10 fois plus de vue. Les personnes à qui vous envoyé des demandes de contacts auront plus tendance à accepter avec une photo que sans.

La photo de couverture

 

Nouveauté ses derniers mois sur Linkedin. Vous pouvez comme sur Facebook, choisir une photo de couverture. C’est intéressant mais pas obligatoire. Cet espace peut être utile lorsque vous voulez communiquer sur les produits ou services de votre entreprise ou encore de partager une citation qui vous inspire.

Le titre professionnel du profil

 

C’est la première information qui apparaît lorsqu’on clique sur votre profil à part la photo de profil et de couverture. Elle apparaît également dans les recherches sur Linkedin ou sur google. Il se situe juste en dessous de votre nom et prénom est doit être accrocheur et précis. Cela peut être le titre de votre poste actuel, votre domaine d’expertise (“Spécialiste des Ressources Humaines” par exemple), ou toute autre chose percutante pouvant vous mettre en valeur et vous présenter en quelques mots.

Vos coordonnées

Il s’agit en premier lieu de vos coordonnées habituelles : numéro de téléphone, email personnel ou professionnel. Linkedin vous aussi permet de préciser votre Lieu de travail et localisation et le secteur d’activité dans lequel vous travaillé. En plus de cela, vous pouvez ajouter à votre profil différents liens comme celui de votre blog ou autres pages personnelles et professionnelles. Ne mettez que les moyens par lesquels vous avez envie que votre réseau vous contacte.

Le résumé de votre profil

 

Partie cruciale à laquelle il faut accorder beaucoup d’importance et ne pas négliger. S’il s’agissait d’une candidature, disons que ce serait votre lettre de motivation. Elle représente le résumé de votre profil et de vos expériences professionnelles, de qui vous êtes. Si vous recherchez un emploi ou proposez un produit par exemple, le résumé vous permet de présenter votre parcours en quelques lignes, parler de vos passions, secteurs d’activités de prédilection, de ce qui vous définit, ce que vous recherchez sur Linkedin, de vos différentes réalisations chiffrées ou des différents projets sur lesquels vous avez travaillé, de votre domaine d’expertise ou surtout de ce qui vous motive, ou encore présenter les produits ou services de votre entreprise. Le résumé doit en quelque ligne donner un aperçu de vous même à celui qui visite votre profil. Il doit lui donner envie d’en savoir plus professionnellement sur vous ou sur les produits ou services que vous proposez.

De plus, Linkedin de par ses nouvelles fonctionnalités vous permet d’enrichir votre résumé en y joignant différents médias

Vos expériences professionnelles

 

Votre CV sur Linkedin. Vous devez y énumérer vos différentes expériences professionnelles de manière précises (nom de l’entreprise, titre du poste, durée de l’expérience). Vous pouvez également pour chaque poste parler de vos tâches, des compétences acquises (savoir-faire, savoir-être) et de vos résultats. Si l’entreprise possède une page sur Linkedin, vous pouvez la relier à votre profil. De ce fait, les personnes qui visiteront la page de l’entreprise pourront également voir votre profil.

Vous avez aussi la possibilité de joindre des fichiers et médias à chacune de vos expériences (présentation de l’entreprise, liens, présentations et rapports que vous avez réalisés, photos…). Ne soyez pas avare en information mais n’en faites pas un fourre-tout non plus. Gardez en tête que le but est de vous mettre en valeur au maximum et de manière intelligente.

Les recommandations écrites

 

Elles accompagnent aisément vos expériences professionnelles. Vous avez parlé de vous et de ce que vous avez fait dans vos différentes expériences, laissez également l’opportunité à d’autres personnes de dire ce qu’ils ont pensé de vous dans ce cadre. Cela peut être un ancien collègue ou supérieur hiérarchique, un ami, un client, un professeur… toute personne que vous avez pu côtoyer professionnellement. Plus vous en avez mieux c’est. Les gens accordent beaucoup d’importance aux avis des autres. Envoyez le maximum de demandes de recommandations possibles et choisissez celles que vous voulez faire apparaître sur votre profil.

Votre formation

 

Penseriez-vous rédiger un CV sans la partie “Formation et diplômes” ? Eh bien il s’agit de la même chose sur Linkedin. Cette partie permet d’appuyer vos expériences professionnelles et vous permet d’énumérer vos diplômes et les différentes formations dont vous avez bénéficiez. Bien renseigner les écoles, universités et structures de formation par lesquelles vous êtes passé peut aussi vous permettre de retrouver d’anciens camarades, promotionnaires et d’enrichir votre réseau.

Les compétences

 

Linkedin vous permet de mettre en avant des compétences que vous choisissez dans une liste et qui sont en rapport avec vos expériences et votre profil. Les compétences que vous mettez en avant seront visibles par vos contacts qui pourraient les recommander. Plus vous avez de recommandations pour une compétence plus elle vous sera utile.

Toute autre information utile et intéressante

 

Vous avez la possibilité de rajouter toute autre information que vous jugez utile et qui pourra vous mettre encore plus en avant. Il peut s’agir des langues, de vos réalisations, de vos centres d’intérêts (pages et influenceurs suivis), de vos activités associatives, des articles que vous rédigés… Pour chaque rubrique, Linkedin vous propose des listes d’activités ou d’informations que vous pouvez choisir de faire apparaître sur votre profil ou pas.

Un profil bien renseigné en dit beaucoup sur vous même. Son optimisation est indispensable pour motiver la prise de contact surtout lorsque vous êtes à l’écoute de nouvelles opportunités. Recruteurs, futurs clients ou partenaires, autant d’opportunités à saisir et qui nécessitent que vous vous présentiez sous votre meilleur angle.

Vous l’aurez compris : plus votre profil sera détaillé et complet, plus vous serez valorisé et plus vous valoriserez votre entreprise. Il est donc impératif que la création de votre profil LinkedIn soit la plus pertinente possible. Avec ces conseils et notre article sur comment optimiser son réseau, vous ne passerez plus inaperçu sur Linkedin.

Voici le top 5 des parfums pour Femme

Vous êtes une grande amatrice de parfums? Comme vous devez le savoir, les parfumeurs rivalisent de créativité et on ne compte plus le nombre de nouvelles senteurs crées chaque année. Qu’en est-il en ce début 2019? Nous faisons le point sur les meilleurs parfums connus jusque là.

1- La Vie Est Belle de Lancôme

Bien qu’une nouvelle version de “La Vie Est Belle” est sortie en 2018, c’est sa version originale qui demeure la plus populaire. La Vie Est Belle de Lancôme est un parfum réputé pour avoir un certain punch, ce qui lui vaut un très grand succès auprès des femmes, sans oublier la place qu’il occupe dans les classements. Ce parfum est riche en notes florales auxquelles s’ajoutent de la fleur d’oranger et du jasmin pour un effet encore plus féminin. On relève aussi un côté gourmand avec ses senteurs fruitées (poire et cassis).

La Vie Est Belle de Lancôme

2- J’adore de Dior

J’adore de Dior est un classique. Malgré ses 20 ans d’existence, il reste indémodable et se classe chaque année parmi les meilleurs parfums au monde. J’adore est un savant mélange de mandarine et de bergamote, avec une touche lierre. On y retrouve aussi quelques notes florales: rose, jasmin, violette et orchidée. Le tout est présenté dans une superbe bouteille dorée, dans un design raffiné dont la maison Dior a le secret.

J’Adore de Dior

3- Scandal de Jean Paul Gaultier

Ici par contre, c’est un tout nouveau parfum qui est mis à l’honneur. Conçu en début 2018, Scandal de Jean Paul Gaultier se classe aujourd’hui parmi les meilleurs parfums au monde. Scandal est parfait pour les amatrices de senteurs sucrées. Il est très tendance et, selon son créateur, appelle à la séduction et à la provocation. Un des ingrédients principaux de ce parfum, et qui fait d’ailleurs son succès, est le miel. Il est ici accompagné de gardénia, d’orange sanguine et de patchouli.

Scandal de Jean Paul Gaultier

4- Flower By Kenzo

Bien qu’il existe depuis 2000, Flower By Kenzo fait toujours partie des parfums préférés des femmes. Cela peut s’expliquer par son originalité: Kenzo a su faire ressortir la senteur d’une fleur réputée inodore : le coquelicot. Aujourd’hui encore, ils s’inscrit parmi les parfums féminins les plus tendances. On retrouve dans ce parfum de la rose, de la violette, et de l’aubépine. Il s’y ajoute aussi aussi de la vanille et du musc blanc.

Flower By Kenzo

5 – Very Irresistible de Givenchy

Very Irresistible de Givenchy est souvent décrit comme une “ode à la bonne humeur”. Comme l’indique son nom, il a le don de captiver les sens. Bien qu’il ne soit pas récent, il est connu pour être très prisé et demandé par les connaisseuses. La senteur de Very Irresistible s’articule principalement autour de la rose. Cette senteur constitue 35 % de sa formule. Elle est associée à de l’anis, de la verveine et du patchouli.

Very Irresistible de Givenchy

Vous l’aurez compris, les meilleurs parfums à ce jour ne sont pas forcément les plus récents. En effet, les grands classiques réussissent à “traverser les âges” et à séduire aussi bien les jeunes filles que les grandes dames. Nous avons d’ailleurs effectué une sélection des meilleurs parfums pour votre plus grand plaisir.

Et vous, quel est votre parfum fétiche? Dites-le nous en commentaire.

DOINGBUZZ, Recrutement,offres d’emploi, Bourses d’etude, concours AFRIQUE FRANCOPHONE

Plus de 500 dossiers
pour tout savoir sur les métiers cadres, les salaires,bourses d’etudes, concours etc
l’emploi au Togo, Sénégal, Burkina-faso,Côte d’ivoire, Mali, Niger,France,Cameroun,Maroc,Guinée, Gabon etc

en CDD, CDI, intérim.

 

Le site offre aux candidats, en plus des annonces d’emploi et offres de stages, des conseils pour les accompagner dans leurs recherches d’emploi (rédaction de CV, lettres de motivation, etc.), mais aussi des témoignages d´utilisateurs et une aide en ligne.

Le site offre aux entreprises la possibilité de déposer gratuitement des annonces d’emploi et de faire gratuitement des recherches de profils sur la CVthèque.

Le mot d’ordre du site est la transparence et la satisfaction des utilisateurs.

 

Visitez le site

Intégrez les groupes Whatsapp ci-dessous selon vos pays de résidence pour recevoir en instantané toutes les offres d’emploi proches de chez vous.

– Bénin – Niger – Sénégal – Togo – Côte d’Ivoire – Cameroun -Pour les autres pays NB:Ces offres peuvent être bien utiles pour vous mais aussi pour vos proches donc n’hésitez pas à les partager aussi autour de vous.

5 facteurs à prendre en compte en choisissant une voiture

Acheter une voiture représente un investissement assez conséquent. Il est donc important de peser le pour et le contre et de mûrement réfléchir avant de procéder à un choix. Quels sont les principaux facteurs à prendre en compte? Nous vous disons tout en 5 points.

1- Le format

Le format

Prenez tout d’abord le soin de déterminer le format de qui vous conviendra le mieux.

  • Vous déplacez-vous seul? Vous n’aurez pas besoin d’une voiture massive qui pourrait, au final, vous encombrer. Deux places ne vous suffiraient-elles pas? D’ailleurs, avez-vous pensé à l’option scooter?
  • Êtes-vous un couple avec un enfant? Vous ne pourrez pas opter pour une voiture trop petite, mais il vous faudra tout de même un minimum d’espace. Dans ce cas, une compacte ou un break devraient faire l’affaire.
  • Avez-vous une famille nombreuse? Vous aurez sûrement besoin d’une voiture assez spacieuse voire même d’un monospace.

N’oubliez pas que plus la voiture est imposante, plus elle consommera de carburant.

2- Le carburant

Le carburant

Après le format vient la problématique du carburant. À ce niveau, faisons abstractions des nombreux préjugés. Le Diesel, par exemple, consommerait moins que l’essence… Sauf qu’à la base, il n’est pas adapté à des trajets urbains et à de faibles kilométrages (où il s’encrasse et engendre de gros frais). Contre toute attente, l’essence est un bon compromis, surtout pour ceux qui n’utilisent pas tout le temps leur voiture. L’électrique est quant à lui plus économique et écologique, sauf qu’il n’est malheureusement pas encore très répandu dans nos pays africains (vous risquez de nous causer quelques pannes d’électricité). À vous donc de trouver le juste équilibre.

3- L’entretien

Le carburant

On n’y prête pas toujours attention, mais les coûts d’entretien représentent un facteur crucial. Malheur à vous si vous choisissez une voiture qui use prématurément ses pneus ou qui dispose d’un moteur fragile. De plus, il est important de choisir des marques assez répandues dans votre localité, ou au moins connues des mécaniciens locaux. Si, par exemple, vous choisissez une Hongqi ou une Roewe (oui, ça existe…) vous aurez probablement du mal à la faire réparer ou à obtenir des pièces de rechange. Prenez donc en compte ce paramètre lors du choix de la marque et du modèle.

4- Neuf ou occasion?

Neuf ou occasion?

C’est l’une des premières questions auxquelles vous serez confronté. Si votre budget le permet, vous pouvez vous permettre d’aller directement chez un concessionnaire automobile qui se fera un plaisir de vous guider. Certains particuliers, également, importent parfois des voitures neuves à des prix intéressants. Si toutefois votre budget est limité, les voitures d’occasion constituent un bon compromis (voir comment les choisir). L’avantage est qu’à prix égal, vous bénéficierez d’une voiture d’occasion avec plus d’options qu’une voiture neuve. A noter qu’une voiture neuve perd 15 à 20% de sa valeur dès les premiers kilomètres.

5- La revente

La revente

Si vous comptez revendre votre voiture à court ou moyen terme, faites vos prévisions dès l’achat. Dans ce cas, vous devrez éviter les configurations trop originales et les marques peu populaires dans votre localité. S’il s’agit d’une voiture d’occasion, également, nul besoin de dire que vous devrez être assez exigeant sur son état. Par contre, si vous prévoyez de la garder 7 ou 8 ans, vous pouvez vous faire plaisir!

Sport à la maison : les indispensables

Entre le travail, la vie de famille et nos autres activités, nous n’avons pas toujours le temps de nous exercer. Difficile de sortir faire du sport de manière régulière, délicat également de respecter tous nos rendez-vous à la salle de sport. Heureusement, vous pouvez vous équiper afin de faire de l’exercice efficacement, et surtout, sans sortir de chez vous. Voici quelques équipements qui devraient vous y aider.

Les haltères

Les haltères

Les haltères sont des poids souvent utilisés pour tonifier les muscles du haut du corps. Ils se trouvent facilement en magasin, mais si vous avez la fibre bricoleuse, vous pouvez les fabriquer vous même. Petit plus: ils sont moins encombrants que les autres équipements de sport et donc plus faciles à ranger. Idéal pour faire du sport en intérieur et à moindre coût.

La corde à sauter

La corde à sauter

Ne la négligez pas! La corde à sauter est un outil d’entraînement simple, pratique et léger. Elle vous aidera à développer votre endurance cardio-vasculaire, tout en perdant des calories. Le meilleur, c’est que vous n’avez pas besoin de vous ruiner pour en acquérir une: son prix est très abordable. Vous pouvez en trouver en magasin ou même en quincaillerie.

Le step

Le step

Contrairement aux préjugés, le step n’est pas réservé aux salles de sport. Vous pouvez tout à fait organiser vos séances à domicile. Il vous suffira d’en acheter un en magasin ou en ligne, et il ne vous manquera plus que l’animation. La step vous aidera à améliorer votre endurance tout en tonifiant vos muscles. Pour ajouter un cran de difficulté ou juste travailler le haut du corps, faites-en avec vos haltères.

Le vélo elliptique

Le vélo elliptique

Nombreux sont ceux qui disposent déjà d’un vélo d’appartement. C’est un outil très pratique, mais avez-vous pensé au vélo elliptique? Le vélo elliptique est un outil particulièrement complet qui permet en plus de travailler les muscles du haut tout en brûlant de la graisse. Également réservé aux salles de sport autrefois, il est de plus en plus accessible aux particuliers. Résultats garantis au bout de quelques semaines!

Le rameur d’appartement

Le rameur d’appartement

Le rameur d’appartement, comme son nom l’indique, se pratique aussi en intérieur. Très efficace, il fait travailler plus de 80% de vos muscles tout en raffermissant votre corps. Mieux: il permet de vous protéger contre les maladies cardio-vasculaires. Il vous suffira de deux ou trois entraînements par semaine pour progresser.

À vous maintenant de choisir les équipements qui vous conviennent le mieux! Avec un peu de volonté et de constance, vous arriverez à garder une bonne forme physique en vous entraînant depuis chez vous.

 

Jeunes Diplômés Togolais(e) ou Sans Expériences : Comment Remplir votre CV ?

Jeunes Diplômés Togolais(e) ou Sans Expériences : Comment Remplir votre CV ?

Vous recherchez un premier emploi ou un premier stage significatif mais avez peur de présenter un CV vide ? Soyez confiant, vous avez beaucoup de choses à mettre en avant. Voici 8 commandements à suivre pour éviter le syndrôme de la page blanche au Togo.

Mentir, vous ne ferez point !

Il est impératif d’être honnête. Ne mentez pas, n’inventez pas des expériences inexistantes juste pour combler votre CV. La supercherie se verra très vite. Premièrement parce que les recruteurs ont de plus en plus tendance à faire des enquêtes auprès des anciens employeurs des candidats. Deuxièmement, il est facile de mentir sur le papier mais pas en face de quelqu’un d’aguerri. Une ou 2 questions sur votre prétendue expérience et le recruteur s’apercevra très vite que vous bluffez. Vous aurez l’air malin après cela.

Votre vie vous raconterez pas

Il faut absolument proscrire les CV  kilométriques à plusieurs pages. Votre CV n’est pas un fourre tout, évitez donc d’y mettre tout et n’importe quoi. Une page suffit largement et doit contenir vos données personnelles (adresse, numéro de téléphone, email), votre parcours scolaire, une partie expérience (extra scolaires, associatives…), vos compétences linguistiques et informatiques. Vous êtes jeune, le recruteur ne s’attend pas à ce que vous ayez une longue expérience.

Votre parcours scolaire vous valorisez

Souvent, les CV débutent avec les expériences professionnelles. Vu que vous n’en avez pas (ou peu), vous pouvez commencer avec la partie Formation. Commencez par le diplôme le plus récent ou la formation en cours : année d’obtention, etablissement, ville, mention obtenue. N’allez pas au delà du Bac si vous l’avez. Le recruteur n’a pas forcément besoin de savoir où vous avez fait vos classes primaires ou votre collège. Si vous avez écrit un mémoire ou travaillé sur un projet  scolaire, vous pouvez également le mentionner en précisant l’intitulé.

Votre parcours scolaire vous valorisez
Votre parcours scolaire vous valorisez

Vos expériences extra-scolaires ou associatives vous mettrez en avant

Vous avez fait un peu de baby-sitting ? Aider une tante à tenir sa boutique de prêt-à-porter ? Aider votre maman dans son restaurant ou à tenir ses comptes ? Ou encore vous étiez membre d’une association scolaire ou dans votre quartier ? Un stage de quelques jours ? Mettez les en avant de façon intelligente.

Indiquez les missions qui vous ont été confiées et les qualités que cela vous a aidé à développer. Quelles compétences avez vous acquises pendant ses expériences ? Ne minimisez rien. On apprend énormément de ce type d’activités.

Vos compétences comportementales vous surlignerez

Les expériences professionnelles ne sont pas tout ce qui compte. Votre personnalité est tout aussi importante. A travers vos hobbies, montrez vos qualités : pro-activité, travail d’équipe, prise d’initiative, curiosité. Ne tombez pas dans le classique du “lecture, musique, sport”. Démarquez vous. Vous avez failli devenir un pro au football ou au basket ? Vous aimez jouer au scrabble ou aux mots croisés ? Dites le. Vous aimez lire ou êtes passionné de cinéma ? Précisez le genre littéraire qui vous passionne ou le type de films que vous regardez en général. Vous êtes autodidactes dans un domaine ? Mettez cela en avant.

Ce que vous aimez faire en dit long sur votre personnalité et peut vous aider à vous démarquer. Saviez vous que certaines qualités professionnelles ne s’acquièrent pas avec l’expérience mais sont relatives à vos goûts, votre éducation et vos passions ?

Il en est de même pour les compétences linguistiques. Mentionnez les langues que vous parlez surtout si elles sont rares. Attention aux fausses informations en revanche. Ne dites pas que vous parlez couramment Russe si ne vous ne savez dire que votre prénom dans cette langue.

Les compétences informatiques vous n’oublierez pas

Une bonne maîtrise de l’informatique peut être un véritable atout ! Pour la génération actuelle, cette compétence peut vous paraître logique, mais il ne faut pas oublier de la noter sur votre CV. Maîtrise d’Excel, de Word, de Photoshop, des réseaux sociaux, de certains logiciels,… Pensez à tout ce que vous savez faire derrière un écran.

La présentation du CV vous soignerez

Votre identité digitale vous perfectionnez
Votre identité digitale vous perfectionnez

Autre point de démarcation. Ce n’est pas parce que vous n’avez pas grand chose à écrire que vous allez le faire à la va vite. Au contraire, c’est là où se trouve la différence. Soignez la présentation de votre CV en jouant sur les couleurs, la police, l’agencement des parties. Un beau CV attire toujours l’attention peu importe le contenu. Il doit être aéré et clair histoire de faciliter la tâche au recruteur. Chaque chose doit être dans la bonne rubrique. Pensez également à mettre en titre du CV l’intitulé du poste que vous recherchez ou le domaine qui vous intéresse. Par exemple : Chef de projet junior, Développeur stagiaire, Assistant comptable.

Dîtes au recruteur ce que vous recherchez et ce que vous avez envie de faire même s’il s’agit d’une candidature spontanée.

Votre identité digitale vous perfectionnez

On est en 2018. Le recruteur va se dire qu’en tant que “jeune et connecté” vous devez sûrement être actif sur les réseaux sociaux. Certains peuvent même aller jusqu’à chercher votre nom sur google. C’est là où beaucoup compromettent leurs chances. Il est crucial de soigner son identité numérique et de contrôler les informations que vous rendez publiques sur internet . Ce que vous postez sur facebook, twitter, instragram, wordpress, peut facilement se retrouver sur google. Si vous avez une page professionnelle sur Linkedin ou Viadéo, vous pouvez mettre le lien sur votre CV. Cependant, assurez vous d’abord qu’elles sont en accord avec votre CV.

Par exemple, si vous recherchez un premier poste en tant que Community Manager et que vous avez un blog personnel, indiquez le. A défaut le recruteur ira chercher l’information lui même.

Ne pas avoir d’expérience significative ne signifie pas que vous n’êtes pas qualifiés ou que vous n’avez pas les aptitudes pour candidater à un poste. Ne vous limitez pas et ayez confiance en vous. Le tout c’est de valoriser le peu que vous avez mais de manière intelligente. Vous avez la chance de pouvoir faire tenir votre CV sur une seule page, profitez-en ! Toute expérience qui vous a permis d’aborder de près ou de loin le monde professionnel est importante et se doit d’être mise en valeur.

Il ne vous reste plus qu’à vous lancer dans la rédaction tout en respectant bien ces commandements et en suivant nos conseils sur comment rédiger un bon CV.  N’oubliez pas, votre profil est unique à vous de le valoriser !

COMMENT RÉDIGER UNE ANNONCE POUR VENDRE UNE VOITURE AU TOGO

Pour être efficace, une petite annonce se doit d’être précise, complète et… exacte. Vous avez sur Godogodoo plusieurs cases différentes pour bien décrire votre annonce. Voici comment rédiger votre petite annonce auto pour frapper juste.

La desscription

  • La marque, le modèle, la cylindrée, le type de carburant
  • Voiture achetez au Sénégal ou venant
  • Le kilométrage
  • Le mois et l’année de mise en circulation ou le millésime
  • La couleur
  • Les équipements optionnels
  • Premier propriétaire ou première main (si c’est le cas)
  • Le bilan du contrôle technique
  • Carnet d’entretien
  • État
  • Le prix, et s’il est négotcable
  • La localisation du bien, dans quelle ville et si possible nommez le quartier
  • Contact: Numéro de téléphone, adresse mail.

Ajoutez tout ce qui peut attirer, rassurer et retenir un acheteur Par exemple voiture non fumeur, car c’est de plus en plus un atout !

Ne cachez rien, signalez tout!

Les indications portées sur votre petite annonce doivent être rigoureusement exactes.

  • Ne mentez pas sur le kilométrage. S’il est incertain, mentionnez-le plutôt que d’inscrire une vague estimation.
  • Ne baptisez pas « première main » une voiture déjà achetée d’occasion même si c’était une « occasion 0 km ».
  • N’abusez pas de la formule « excellent état général » qui pout éventuellement se retourner contre vous comme étant de la publicité mensongère.
  • Signalez les accidents : S’il n’est pas nécessaire de signaler un petit accrochage ayant entraîné de minimes travaux de carrosserie, un accident plus grave ayant imposé un passage au marbre doit être porté à la connaissance de votre acheteur. Une dissimulation peut entraîner l’annulation de la vente par un tribunal, assortie du versement de dommages et intérêts.

N’oubliez pas d’ajouter des photos !

Que ce soit pour une annonce « papier » ou une annonce internet, la photo de votre voiture est un atout précieux pour bien la revendre. Sachez simplement que, sur le net, les annonces avec photo sont 40 fois plus cliquées que les annonces sans. Godogodoo.com vous offre la possibilité de joindre jusqu’à 4 photos à votre annonce. Profitez-en ! Un profil, une vue de face et une vue de dos (que vous pouvez remplacer par un ¾ avant et un ¾ arrière), une vue de l’habitacle portes grandes ouvertes, une autre de la planche de bord, une photo du compartiment moteur… et le tour est joué. En fonction des options dont bénéficie votre voiture (système audio sophistiqué, système de navigation, lecteur de DVD…), un gros plan de la console centrale peut également être utile. Attention, dans tous les cas, le poids d’une photo ne doit pas dépasser 1 méga. Vous pouvez également ajouter le lien vers une vidéo sur Youtube ou Vimeo. Soignez les prises de vues
A éviter

    • Les photos dans un parking encombré
    • Les photos à l’ombre
    • Les photos à contre-jour
    • Les photos dans un décor compliqué qui nuit à la « lisibilité » de la voiture
    • Les photos d’une voiture sale
    • Les photos montrant toujours le même côté de la voiture (cela laisse supposer que l’autre côté est abîmé).

Recommandé :

  • Une voiture propre
  • Un endroit net et éclairé
  • Un fond qui contraste avec la couleur de la carrosserie
  • Un petit coup de flash pour donner plus d’éclat à la carrosserie

Le Bien-être Professionnel : Comment être Heureux au Travail chers Togolais ?

Le bien-être professionnel : Comment être heureux au travail ?

Plus qu’un simple gagne-pain, le travail est désormais un facteur d’épanouissement et de réalisation de soi. Le travail nous permet d’être utile à la société et donne un sens à notre vie. A une époque où l’on passe plus de temps au travail qu’à la maison, la question du bien-être au travail et de la qualité de vie prend tout son sens.

D’après-vous, est-il possible d’être heureux au travail ? Nous pensons fermement que oui.

Qu’est ce que le bien-être au travail ?

Selon l’OMS, le bien-être sur les lieux de travail consiste en « un état d’esprit dynamique, caractérisé par une harmonie satisfaisante entre les aptitudes, les besoins et les aspirations du travailleur, d’une part, et les contraintes et les possibilités du milieu de travail, d’autre part »

Se sentir bien au travail passe donc par plusieurs vecteurs. Il est à la fois de la responsabilité du travailleur mais aussi de l’entreprise.

Travailleur : comment être heureux au travail ?

Etre heureux au travail découle en partie d’un état d’esprit positif. Voici quelques principes fondamentaux à prendre en compte au quotidien.

Faire de son travail une passion (ou vice versa)

Faire de son travail une passion (ou vice versa)
Faire de son travail une passion (ou vice versa)

Même si vous ne faîtes pas ce que vous aimez, essayez d’aimer ce que vous faîtes. Nous ne pouvons pas tous vivre de notre passion mais il est important de mettre du coeur et de la volonté dans ce que nous faisons pour en tirer du plaisir. Quels sont les aspects de votre travail que vous préférez ? Que faîtes vous au quotidien pour améliorer les tâches les plus pénibles à faire psychologiquement ? Reconnaissez vous votre place dans l’entreprise ? Avez-vous l’impression d’être utile ? Beaucoup de questions auxquelles vous devez apprendre à répondre honnêtement. En effet, c’est le sens que vous donnez à ce que vous faîtes qui vous permettra d’avoir hâte d’aller travailler le lundi. Il vous faut pour cela, repérer les points positifs dans votre activité et savoir les valoriser. Le matin, commencez par exemple par ce qui est plus pénible à faire pour vous et finissez la journée sur des notes positives en faisant ce qui vous procure le plus de plaisir dans votre travail.

Entretenir de bonnes relations avec vos collègues

Vous ne pouvez clairement pas vous épanouir au travail si vos relations avec vos collègues ne sont pas saines. Si le matin vous avez une boule au ventre rien qu’à l’idée de voir votre collègue Aïda ou Moussa pour X ou Y raison, votre bien-être en sera affecté. De la même manière qu’une amitié, une relation professionnelle s’entretient. Les pauses déjeuner ou pauses cafés sont les moments propices pour cela. Il est important d’éviter les confrontations inutiles, les compétitions malsaines. Gardez en tête qu’en entreprise comme dans la société en général, les états d’esprits et manières de penser sont différentes. Des codes de politesse et de savoir-vivre sont indispensables pour entretenir une bonne entente même en cas d’incompatibilité de caractère. Dans la mesure du possible, vous pouvez étendre ces relations en dehors du travail, en sortant de temps en temps entre collègues. De merveilleuses amitiés ou autres relations peuvent aussi naître dans le cadre professionnel.

Maintenir un bon équilibre vie privée/vie professionnelle

Maintenir un bon équilibre vie privée/vie professionnelle
Maintenir un bon équilibre vie privée/vie professionnelle

Oui, nous savons que c’est plus facile à dire qu’à faire mais c’est important voir même crucial. Vous devez apprendre à faire la part des choses. Le boulot devrait s’arrêter à votre lieu de travail et la vie personnelle à la maison. Les deux doivent se compléter et non empiéter sur le terrain de l’autre même si la limite devient est floue. En venant travailler le matin, vous devez pouvoir faire le vide par rapport à ce qui se passe chez vous et faire la part des choses. Également en arrivant chez vous, vous devez être à même de mettre les les soucis relatifs à votre travail de côté et vous concentrer sur autre chose. Pour cela, organisez vous au maximum pour finir vos tâches pendant vos heures de travail de sorte à ne pas vous tracasser avec une fois rentré. Évitez de ramener du travail à la maison ou éteignez votre téléphone professionnel si possible. Un meilleur équilibre de vie vous permettra d’être moins stressé, de vous épanouir un peu plus et d’être efficace au travail.

Employeur : Comment favoriser le bien-être de vos employés ?

L’employeur a aussi sa partition à jouer dans le bien-être de ses employés. Un employé heureux est un employé plus productif et plus engagé. Il existe des moyens simples pour développer cela.

Reconnaissance et rétribution

Il n’en faut pas beaucoup. Il suffit d’un “merci”, “beau travail” ou félicitations” pour redonner de l’optimisme à un employé ou à une équipe. On ne s’en rend pas compte, mais ce sont des mots simples pouvant générer de la motivation, de la productivité et de l’engagement. Il s’agit aussi pour les managers de se détacher des résultats par moments et de prendre en compte les efforts fournis par leurs équipes. Votre collaborateur bien travaillé ? Félicitez le. Il a presque atteint ses objectifs ? Encouragez-le. Ses résultats ont baissé ? Discutez en avec lui et essayez de trouver une solution. Vous lui faîtes confiance ? Prouvez le en lui confiant des tâches valorisantes et en le responsabilisant. Cela passe aussi par des perspectives d’évolution. Montrez lui que vous voyez ce qu’il fait et que cela compte pour vous.

La reconnaissance est aussi matérielle et financière. Mettez en place par exemple un système du meilleur employé du mois basé sur les résultats. Offrez des cadeaux de temps à autre ou organisez des événements collectifs (repas d’équipe après l’atteinte d’un objectif, afterwork pour avoir décroché un marché…). Vous pouvez aussi avoir des systèmes de bonus ou de participation indexés sur des objectifs. Pour cela, il est nécessaire de faire savoir au collaborateur ce que vous attendez de lui et de fixer des objectifs mesurables.

Management participatif plutôt que directif

Management participatif plutôt que directif
Management participatif plutôt que directif

Il est du ressort de l’employeur d’aider le travailleur à donner un sens à ce qu’il fait. Il est important de nos jours de remettre l’employé, l’homme, au coeur du débat. Pour développer l’engagement et l’envie de vos collaborateurs, montrez leurs que leur avis compte, qu’ils ont leur mot à dire dans la bonne marche de l’entreprise et qu’il ne s’agit pas seulement d’obéir à des ordres. Impliquez vos employeurs dans la mesure du possible dans les prises de décision, développez la communication interne et oeuvrez à accroître leur sentiment d’appartenance. Cela peut passer par la tenue de réunions collectives ou la mise en place d’une boîte à idées. Le feedback doit à la fois être ascendant et descendant. Il s’agit là d’un moyen efficace de rétention et de fidélisation de vos collaborateurs.

Bonnes conditions de travail

Qui a envie de travailler dans des locaux insalubres, au matériel manquant et où il fait terriblement chaud ? Nous exagérons certes mais il s’agit d’éléments non négligeables. Il incombe à l’employeur de mettre ses collaborateurs dans de bonnes conditions avant de leur demander de se donner corps et âme à leur travail. Il ne s’agit pas toujours de matériel mais aussi d’ambiance. Vous devez contribuer à développer un atmosphère sain entre vos collaborateurs mais aussi vis à vis de vous. Garantir un bon environnement de travail permet de lutter contre le stress au travail et d’améliorer la santé des collaborateurs. Le stress lié au résultats est largement suffisant. Il faut éviter d’y rajouter des éléments supplémentaires.

Have fun !

S’amuser au travail
S’amuser au travail

Vous arrive t-il de rigoler ou de plaisanter avec vos collaborateurs ou vous êtes plutôt du genre à rester sérieux h24 ? On en parlait plus haut : la bonne ambiance est importante. Il est nécessaire de relâcher la pression de temps en temps surtout lorsque vous êtes dans un secteur d’activités stressant. Lancez une blague en passant, apprenez à rigoler ou à parler de choses plus relax que le travail avec vos collaborateurs, faites des activités après le boulot (matchs de foot, afterwork, laser game…). Tout ne doit pas toujours tourner autour du travail même si de nombreuses activités ludiques concourent à renforcer la cohésion d’équipe et le sentiment d’appartenance. Vos collaborateurs doivent être heureux et ravis de se retrouver ou de vous retrouver le matin. Votre attitude doit être positive pour que vous puissiez la leur transmettre. On est jamais assez vieux pour s’amuser. Tenez,c’est bientôt Pâques, et si vous organisez une chasse aux oeufs aux chocolats dans vos locaux ?

Saviez-vous que “les salariés heureux sont deux fois moins malades, six fois moins absents, neuf fois plus loyaux, 31% plus productifs et 55% plus créatifs” ? Les leviers pour développer le bien-être au travail ne manquent pas et il appartient autant au travailleur qu’à l’employeur de s’en préoccuper. Après tout, tout le monde y gagne !